4500 degrés Kelvin

 

Simone Cametti

Pour la Galerie d’art contemporain de Francesca Antonini, l’auteur joue avec la nature et l’artifice en les mettant en relation à travers l’élément de la lumière, à son plus haut point de visibilité et de naturel, ou 4500 degrés Kelvin. Une installation domine dans l’espace, se plaçant au milieu du rayonnement infrarouge et ultraviolet (respectivement les longueurs d’onde plus longues et plus courtes). Les deux extrêmes sont ensuite transformés en couleurs en recouvrant le marbre de Carrare et mettant en relief ses veines.